398874 Articles référencésÀ la une102 Articles aujourd'hui

Le projet avance à hauteur de 60%: 4 milliards de dirhams pour relooker le port de Safi

Le projet avance à hauteur de 60%: 4 milliards de dirhams pour relooker le port de Safi
132 réactions

La première phase du projet devra assurer annuellement l’importation de 3,5 millions de tonnes de charbon, nécessaires au fonctionnement de la nouvelle centrale thermique de Safi pour la production d’une puissance totale de 1.320 MW. Tandis que la seconde phase sera destinée à assurer annuellement l’importation de 7 millions de tonnes de charbon.

Après plus d’une décennie de la stratégie nationale de modernisation de certains ports du Royaume, c’est au tour du port de Safi de faire sa mue. Le nouveau port de Safi a engagé sa métamorphose dans le marché du travail pour la région. On peut déjà constater dans sa phase de construction que le nouveau port a permis de créer 1.000 emplois provisoires dont 300 au niveau de la carrière SGTM-Ighoud destinée à la production des matériaux rocheux. Au fait, les travaux du nouveau port de Safi qui est implanté au site de Sidi Boudanyan qui se situe à 15 km au sud de la ville de Safi, ont été lancés par SM Mohammed VI en avril 2013. Le projet a nécessité un coût d’investissement qui s’élève à 4 milliards de dirhams dont 41 millions de dirhams destinés aux marchés d’assistance et de contrôle qui sont assurés respectivement par CID,  Mapping Engineering et Nitrox, trois sociétés marocaines.

«Le chantier de réalisation de la nouvelle infrastructure portuaire de Safi avance. Le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique vient de lancer en octobre 2016 un appel d’offres pour confier à un opérateur spécialisé dans la réalisation de l’étude de balisage de la première phase du nouveau port. L’objectif étant de sécuriser la navigation maritime et aider les navires en vue d’assurer leur atterrissage, engainement, entrée, accostage et appareillage dans de bonnes conditions de sécurité», a indiqué à ALM Mohammed Lagnandi, directeur d’aménagement du nouveau port de Safi. Et de poursuivre que «vu l’ampleur du projet et en vue d’assurer une gestion de proximité, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a mis en place une direction centrale à part entière basée sur site, composée d’un directeur, trois aménagements et neuf services. Nous sommes assez satisfaits de l’état d’avancement des travaux du nouveau port de Safi. Ils se déroulent à un rythme soutenu avec un pourcentage d’environ 60%. Les travaux avancent en conformité avec le planning prévisionnel et les délais prévisionnels d’achèvement sont comme suit : en septembre 2017 pour le quai charbonnier qui sera livré au concessionnaire Safiec et en fin du premier trimestre 2018 pour l’ensemble des travaux».

Une nouvelle ère dans le transport maritime de Safi

Comme tout projet, le nouveau port de Safi présente certaines spécificités, notamment le traitement des mauvais sols rencontrés sous les ouvrages par des colonnes ballastées dont la réalisation est étroitement liée aux conditions météo. Ce projet marquera une nouvelle étape dans l’amélioration de la logistique dans la région. Pour Abdel-ilah Mihraje, chef d’aménagement et de gestion administrative des marchés et la logistique, la première phase du projet devra assurer annuellement l’importation de 3,5 millions de tonnes de charbon, nécessaires au fonctionnement de la nouvelle centrale thermique de Safi pour la production d’une puissance totale de 1.320 MW. Tandis que la seconde phase sera destinée à assurer annuellement l’importation de 7 millions de tonnes de charbon afin de répondre aux besoins de la centrale thermique de Safi pour la production d’une puissance totale de 2.640 MW à l’horizon de 2020. Enfin, la troisième phase sera dédiée pour satisfaire les besoins du Groupe de l’Office chérifien des phosphates (OCP) en assurant un trafic supplémentaire de 9,6 millions de tonnes. Objectif : permettre la requalification urbaine du port Safi-ville et soutenir le développement économique et social de la Région, conclut M. Mihraj. Il est à mentionner que le nouveau port de Safi figure parmi les grands projets de la stratégie portuaire à l’horizon 2030. Objectifs du projet : doter le pays d’un port capable de répondre, dans une première tranche, aux besoins de la première phase de la future centrale thermique de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en matière de trafic charbonnier et satisfaire ses besoins d’extension dans une deuxième tranche.

Maritime: La reconversion du Port de Safi en stand-by

Maritime: La reconversion du Port de Safi en stand-by

Marsa Maroc certifie ses activités aux ports de Casablanca et de Safi – Lavieeco

Marsa Maroc certifie ses activités aux ports de Casablanca et de Safi – Lavieeco

La filière met le cap sur la qualité

La filière met le cap sur la qualité

Port de pêche dans la zone Casablanca-Port : l’appel d’offres est lancé

Port de pêche dans la zone Casablanca-Port : l’appel d’offres est lancé

Les ambitions du nouveau port de Safi

Les ambitions du nouveau port de Safi

log.ma sur facebook
Page générée en 1.515s - mise en cache le 2016/12/07 à 12:30