403276 Articles référencésÀ la une136 Articles aujourd'hui

Retour du Maroc à l'UA: quand Alger demande à sonder les "intentions" de Rabat

Retour du Maroc à l'UA: quand Alger demande à sonder les "intentions" de Rabat
82 réactions

L'approche de janvier 2017 a provoqué une inquiétante hyperthermie, souvent source de délires aigus, chez les dirigeants algériens, particulièrement ce ministre des Affaires étrangères, qui ne jure que par la haine anti-marocaine. Alors que les chefs d'Etat et de gouvernements africains, attendus début 2017 à Addis Abeba, en Ethiopie, pour acter le retour du Maroc au sein de l'Union africaine, Ramtane Lamamra "décrète" que la demande marocaine devrait faire l'objet d'un "examen politique avant de statuer sur sa recevabilité ou non"!

Ramtane Lamamra, ce mégaphone d'un régime algérien en rupture de ban

"Il va falloir que le Maroc clarifie sa position à l’égard des principes et valeurs de l’Union africaine notamment sur la question du respect des frontières héritées du colonialisme, lui qui occupe illégalement le territoire d’un État membre fondateur de l’UA", balance une source diplomatique algérienne, sous le couvert de l'anonymat.

Une "idée" bizarroïde au regard des statuts régissant l'Union africaine, stipulant qu'il suffit du critère d'appartenance géographique, pour ne pas parler de celui de la majorité d'ailleurs acquise par le Maroc, pour sièger au sein de la structure panafricaine. Cette "idée" s'inscrit en faux contre ces deux critères remplis par le Maroc, elle dénote le désarroi d'un voisin qui, malgré ses hypocrites souhaits de "bienvenue"!, agit contre la volonté de l'Union africaine, qu'il croit être sa "chasse gardée".

Comment Alger complote contre le retour du Maroc au sein de l'UA

Il n'est pas étonnant de voir le régime d'en face, rôdé à l'intox et à la manipulation des faits, faire des procès d'intention à l'encontre du Maroc, accusé d'"adopter une approche tactique grossière" qui consisterait à "intégrer l'UA, dans un premier temps, pour ensuite demander la suspension de la RASD". "De peur, croit-il savoir, de se faire éconduire sèchement s'il demandait concomitamment le retrait ou le gel de la participation de la RASD".

"Peur", allèguent ces apparatchiks algériens bons pour le musée! Une peur, celle-là bien réelle, à situer plutôt du côté d'Alger, pour qui le retour du Maroc impliquera forcément sa relégation au second plan, après une mainmise plus que trentenaire sur l'organisation panafricaine, avec la complicité de Pretoria et d'Abuja.

Finance islamique : Une étude en juin pour sonder le marché marocain

Finance islamique : Une étude en juin pour sonder le marché marocain

Sebta va sonder 500 des touristes marocains qui visitent la ville

Sebta va sonder 500 des touristes marocains qui visitent la ville

Alger réagit officiellement au retour du Maroc au sein de l'Union Africaine

Alger réagit officiellement au retour du Maroc au sein de l'Union Africaine

USA: Donald Trump reprend la première place dans les intentions de vote

USA: Donald Trump reprend la première place dans les intentions de vote

Les intentions d'investissements industriels repartent de plus belle

Les intentions d'investissements industriels repartent de plus belle

log.ma sur facebook
Page générée en 1.7524s - mise en cache le 2016/12/11 à 13:46