396325 Articles référencésÀ la une10 Articles aujourd'hui

Agadir : L’éco-tourisme, levier d’une offre touristique diversifiée

Agadir : L’éco-tourisme, levier d’une offre touristique diversifiée
2 réactions

Pour un grand nombre de touristes nationaux et étrangers, tout comme pour beaucoup de professionnels, la ville d’Agadir reste, avant tout, la première station balnéaire du Maroc prisée pour l’étendue de son littoral, la beauté de ses sites naturels, la qualité de ses installations hôtelières ou encore la richesse de son patrimoine culturel. 

Cependant, Agadir a été, pendant des décennies, l’une des quelques stations touristiques nationales ayant aussi attaché une attention particulière à la diversification de son produit, en mettant à profit ses divers atouts afin d’accroitre l’offre touristique par la mise en valeur notamment des multiples potentialités naturelles et écologiques dont regorge la région.

C’est dans ce sens que les acteurs locaux ont mis en place, il y a de nombreuses années, «la Vallée des oiseaux », un parc au cœur du quartier touristique, et à proximité du front de mer, qui constitue un capital précieux pour la promotion de cette destination touristique.

Construit entre 1982 et 1986, le jardin est visité, tout au long de l’année, par des milliers de touristes marocains et étrangers.

Etalée sur une superficie de 2,5 hectares, la Vallée des oiseaux compte plus de 500 espèces d’oiseaux et près d’une cinquantaine d’animaux de différents continents. Il voit en effet se côtoyer des oiseaux rares d’Amérique du Sud et d’Asie et des mammifères, comme les mouflons à manchettes et les singes magots. Il est planté de nombreuses espèces, comme les magnolias, des bananiers, bougainvilliers, lauriers roses autour de cours d’eau et de cascades artificielles.

Dans cette même logique de diversification de l’offre touristique par la valorisation du potentiel naturel, le visiteur peut profiter du magnifique site dit « Paradise Valley » (La vallée du paradis) en plein milieu des montagnes à une trentaine de kilomètres d’Agadir, sur la route d’imouzzer.

Cet havre écologique se distingue par la beauté des gorges des montagnes, les cascades en hiver, et la diversité du couvert végétal, notamment l’arganier.

Inscrit dans cette dynamique, le Conseil régional de Souss-Massa s’est investi dans la mise en valeur du potentiel naturel et écologique afin de diversifier l’offre touristique d’Agadir et de la région. Depuis dix ans, un fonds spécial a été mis en place pour soutenir la création de la petite entreprise touristique basée dans les zones rurales et montagneuses.

Cette initiative a favorisé la création d’un grand nombre d’unités hôtelières qui ont enrichi l’offre touristique de Souss-Massa, en particulier dans son volet lié à l’éco-tourisme. Ces nouveaux projets ayant accordé une attention particulière à la mise en valeur des potentialités environnementales de la région ont bénéficié d’un soutien financier, ce qui a encouragé un grand nombre de Marocains et de touristes étrangers à venir explorer les richesses et le patrimoine spécifique de l’arrière-pays de cette partie du Royaume.

Cet effort impliquant les différents acteurs locaux a permis indéniablement de consolider les acquis de cette destination ainsi que la part de l’éco-tourisme dans son offre globale.

C’est ainsi que l’écoIodge +Atlas Kasbah+ d’Agadir a été primé au Salon international du tourisme de Londres du trophée international de tourisme responsable. Tout récemment à Marrakech, le même établissement s’est vu remettre le trophée +Initiative tourisme et climat+ de la COP22, une distinction qui met en valeur, selon le fondateur de l’écolodge, Hassan Aboutayeb, l’importance du développement durable pour une meilleure résilience face au changement climatique.

Le secteur privé s’est pleinement inscrit dans cette dynamique pour faire de l’éco-tourisme un des piliers essentiels pour promouvoir la destination d’Agadir et sa région.

Dans cette optique, des investisseurs privés se sont lancés, il y a environ trois ans, pour la création d’un «Croco parc» qui offre la possibilité de voir des reptiles libérés de leurs caches dans un cours d’eau spécialement aménagé à cet effet.

Sur près de 4 hectares, le parc accueille près de 300 crocodiles, ainsi que de nombreuses plantes préservées dans quatre jardins thématiques. Cette structure est un atout supplémentaire pour l’animation de la destination et pour la valorisation du potentiel écologique local.

La diversification du produit touristique d’Agadir, avec une mise en valeur continue de l’offre en écotourisme, a permis de consolider l’attractivité de la destination en drainant une nouvelle clientèle de plus en plus portée sur le tourisme vert d’où l’importance pour les professionnels et les différents acteurs, à la fois localement et à l’échelle nationale, de consolider en parallèle la dynamique en termes de promotion et de marketing

Article19.ma

«Eco d’ici, Eco d’ailleurs» : Abderrafie Zouiten sur les ondes de RFI

«Eco d’ici, Eco d’ailleurs» : Abderrafie Zouiten sur les ondes de RFI

Tourisme durable : Haddad lance l’appel à candidature pour «Tourisme-Climat»

Tourisme durable : Haddad lance l’appel à candidature pour «Tourisme-Climat»

L’ingénierie touristique tient son 1e Forum à Rabat

L’ingénierie touristique tient son 1e Forum à Rabat

Casablanca plaît bien aux touristes

Casablanca plaît bien aux touristes

Le tourisme marocain à l’heure du digitale

Le tourisme marocain à l’heure du digitale

log.ma sur facebook
Page générée en 1.2972s - mise en cache le 2016/12/05 à 08:32