403276 Articles référencésÀ la une136 Articles aujourd'hui

Comment Alger dicte le mode de conduite à la présidente de l’UA

Comment Alger dicte le mode de conduite à la présidente de l’UA
170 réactions

Le cabinet de la présidente de la commission de l’UA se trouve à Alger. Les décisions de la Sud-africaine Dlamini Zuma se mijotent dans le ministère algérien des Affaires étrangères.

Pour preuve, avant même que le Maroc ne dénonce, ce mercredi, l’obstruction de sa réintégration à l’Union africaine par Mme Zuma et le manque de neutralité criant de cette dernière, des responsables algériens se sont exprimés dans la presse de leur pays pour dire tout haut ce que la présidente de la commission de l’UA a communiqué discrètement au département de Salahedine Mezouar.

Un diplomate algérien a annoncé lundi dernier que la demande marocaine de réintégrer l’UA devrait faire l’objet d’un «examen politique avant de statuer sur sa recevabilité ou non». Et d’ajouter: «Il va falloir que le Maroc clarifie sa position à l’égard des principes et valeurs de l’Union africaine notamment sur la question du respect des frontières héritées du colonialisme, lui qui occupe illégalement le territoire d’un État membre fondateur de l’UA».

RETOUR DU MAROC À L'UA: QUAND ALGER DEMANDE À SONDER LES "INTENTIONS" DE RABAT

Il ne faut pas être très perspicace pour comprendre que les manœuvres que dénonce ce mercredi le communiqué du ministère marocain des affaires étrangères se rapportent à l’improvisation de cet «examen» du dossier marocain, décrété à Alger. Que l’on se rende un peu compte de la gravité de la chose. A aucun moment, le communiqué du MAE n’explicite «la nouvelle exigence procédurale» de la présidente de la commission de l’UA. Mais les responsables algériens avaient déjà rendu publique, par voie de presse, très explicite cette procédure taillée de façon inédite et arbitraire dans l’espoir de contrer l’entrée du Maroc à l’UA.

Une question se pose: comment les responsables algériens sont informés de cette procédure improvisée et pas l’écrasante majorité des pays de l’UA qui ont apporté leur soutien total au Maroc? La réponse est simple. Ce sont ces mêmes responsables algériens qui ont soufflé cette idée ingénieuse à la présidente de la commission de l’UA. L’Algérie étant avec l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Angola, l’un des gros contributeurs au budget de l’UA, elle a donc de solides arguments sur les salariés de cette institution.

UNION AFRICAINE: LES SOUTIENS DU POLISARIO FINANCENT 25% DU BUDGET

Mais influencer et lobbyer sont une chose et enfreindre les statuts de l’UA en est une autre. Le Maroc dispose du soutien de la majorité des Etats membres pour intégrer l’Union Africaine. Le royaume répond à la lettre aux critères d’admission dans l’UA telles qu’elles sont précisées dans les statuts de cette institution. «L’examen du dossier» est une grossière manœuvre qui veut imposer la voix haineuse d’une très petite minorité au mépris du plus grand nombre pays qui soutiennent le retour du Maroc à l’UA. Cette manœuvre est vaine, caduque et ne fait que nous instruire sur les méthodes improvisées par Alger pour empêcher le retour gagnant du Maroc dans sa famille africaine.

Il est très curieux de noter dans ce sens l’activisme pathologique dont fait preuve l’Algérie. Ce pays est au bord de la banqueroute. Si les cours du pétrole ne se redressent pas, l’Algérie sera en faillite en 2018. Son Exécutif le sait et a multiplié les démarches en direction des dirigeants du Golfe pour les supplier d’accéder à un accord des pays de l’Opep visant la baisse de la production pétrolière. L’Algérie est complètement dépendante de la rente des hydrocarbures. Ce pays importe tout, y compris de la main-d’œuvre. A titre d’exemple, la grande mosquée d’Alger est construite par des ouvriers importés de Chine.

LE SCÉNARIO VÉNÉZUÉLIEN MENACE L’ÉCONOMIE ALGÉRIENNE


L’Algérie ferait mieux de faire face à sa banqueroute programmée au lieu de continuer à dilapider l’argent de ses ressources naturelles pour contrer le Maroc. Les mauvaises nouvelles arrivent de partout pour ce pays.

RBC Marchés des Capitaux, une banque d’affaire très sérieuse, et qui possède l’une des meilleures cotes de crédit de toutes les institutions financières, vient de classer l’Algérie parmi les cinq pays les plus fragiles dans le monde. Dans ce triste classement, l’Algérie se trouve côte à côte avec son allié d'Amérique Latine, le Venezuela.

"Quoi de neuf là ?", thème de la 6ème Marrakech Biennale

"Quoi de neuf là ?", thème de la 6ème Marrakech Biennale

La 6ème Biennale de Marrakech dévoile les artistes participants

La 6ème Biennale de Marrakech dévoile les artistes participants

Volvo Cars lance Drive Me: Une application de bonne conduite | Aujourd'hui le Maroc

Volvo Cars lance Drive Me: Une application de bonne conduite | Aujourd'hui le Maroc

Maroc : Pour Benkirane, l’opposition est conduite par « deux ignorants en politique »

Maroc : Pour Benkirane, l’opposition est conduite par « deux ignorants en politique »

Comment Alger et Pretoria complotent contre le retour du Maroc au sein de l'Union africaine

Comment Alger et Pretoria complotent contre le retour du Maroc au sein de l'Union africaine

log.ma sur facebook
Page générée en 1.0833s - mise en cache le 2016/12/11 à 13:42