393951 Articles référencésÀ la une0 Article aujourd'hui

Manquements professionnels: La DGSN sévit

Manquements professionnels: La DGSN sévit
59 réactions

Plusieurs responsables centraux de la DGSN ont été présentés jeudi, sur décision du directeur général de la DGSN, devant un conseil de discipline.

Objectif : statuer sur des «manquements professionnels» qui leur sont reprochés, à la lumière des résultats d’une enquête administrative diligentée par une commission d’audit ad hoc. Autrement dit, il s’agit d’examiner les cas de fonctionnaires soupçonnés de faute ou de manquement qui ont fait préalablement l’objet d’enquêtes administratives de leurs services internes concernés. D’ailleurs, comme il est précisé dans un communiqué de la DGSN, certains de ces responsables ont déjà été démis de leurs fonctions à l’instar de l’ancien directeur central des systèmes d’information, de télécommunications et d’identification, et son adjoint, ainsi que le chef du service de sécurité des systèmes d’information.
Il est évident que toute faute commise par un fonctionnaire dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions l’expose à une sanction disciplinaire. Ainsi, la commission d’audit ad hoc a relevé des dépassements professionnels graves et des dysfonctionnements professionnels à plusieurs niveaux: gestion et répartition des fonctionnaires, évaluation et appréciation des besoins du service sécuritaire dans les domaines informatique et de la police scientifique et technique…

Il convient par ailleurs de souligner que la nouvelle direction générale depuis son arrivée à la mi-2015 entreprend régulièrement des changements sans précédent au sein de l’appareil sécuritaire. La mise à niveau tant attendue de ce secteur fut déclenchée depuis cette arrivée. Rien d’étonnant donc en ce qui concerne ce processus qui semble s’installer dans la continuité. Ce qui est très rassurant pour le commun des Marocains face à la désagrégation de tant d’influences morales et sociales. En fait, depuis son arrivée, la nouvelle direction générale a focalisé sur la mise à niveau de l’élément humain et la mise à la disposition de la DGSN de nouveaux moyens logistiques et d’équipements modernes. Ainsi, ladite commission ad hoc est composée d’éléments de l’Inspection générale et des départements techniques spécialisés. Elle a pour mission d’appuyer les mesures de moralisation adoptées par la DGSN en vue d’asseoir des critères précis et transparents garantissant la gestion rationnelle de ses services techniques et informatiques. Elle doit également revoir et préciser les procédures de travail au niveau des différents services, d’évaluer leur performance en termes de soutien et d’appui aux unités de police sur le terrain et de détecter tout éventuel dépassement ou dysfonctionnement professionnel.

Le communiqué ajoute que cette commission mixte a entamé des opérations de contrôle et d’audit ayant ciblé, durant les mois d’octobre et de novembre, tous les départements et services de la direction des systèmes d’information, de télécommunications et d’identification et le département de la police scientifique et technique relevant de la direction de la police judiciaire. Il faut dire que ces services constituent les structures centrales chargées du pilotage de la programmation et de l’exécution des projets structurants de la sûreté nationale dans les domaines technique et informatique. Encore une fois, ce genre d’action et de communication est très rassurant pour l’ensemble des Marocains.

Des responsables centraux de la DGSN présentés devant un conseil de discipline pour manquements professionnels

Des responsables centraux de la DGSN présentés devant un conseil de discipline pour manquements professionnels

Des responsables de la DGSN devant un Conseil de discipline pour manquements professionnels

Des responsables de la DGSN devant un Conseil de discipline pour manquements professionnels

"Quoi de neuf là ?", thème de la 6ème Marrakech Biennale

"Quoi de neuf là ?", thème de la 6ème Marrakech Biennale

Maroc : Plusieurs responsables écartés pour « manquements graves au protocole royal »

Maroc : Plusieurs responsables écartés pour « manquements graves au protocole royal »

Maroc : Un policier suspendu à Rabat pour manquements dans l’application du code de la route

Maroc : Un policier suspendu à Rabat pour manquements dans l’application du code de la route

log.ma sur facebook
Page générée en 0.9702s - mise en cache le 2016/12/03 à 00:24