394728 Articles référencésÀ la une206 Articles aujourd'hui

Comment le retrait de Hollande rebat les cartes à gauche

Comment le retrait de Hollande rebat les cartes à gauche
5 réactions

Les candidatures à la primaire, jusqu'ici bloquées par l'attentisme du chef de l'État, sont désormais ouvertes. Sauf surprise, Manuel Valls devrait se lancer dans la course. Ce qui n'est pas sans conséquence à gauche.

Il a pris tout le monde de court. Ou presque. Avec le retrait inédit du président de la République, le champ est libre pour Manuel Valls, qui tape du pied depuis des mois. Le premier ministre devrait annoncer sa candidature à l'élection présidentielle en passant par la primaire de la gauche dans les prochaines heures. Considéré par beaucoup au PS comme une personnalité clivante, certains pourraient s'engager pour lui faire barrage. Au sein des hollandais, le ralliement derrière lui ne sera en tout cas pas si naturel. «Manuel Valls est violent, il sera incapable de réussir le rassemblement», anticipait un proche de François Hollande, deux jours avant le cataclysme. Interrogé sur son engagement auprès du premier ministre s'il était candidat, un autre socialiste bottait en touche: «Je retournerai jardiner». Incarnation d'une ligne social-libérale avec une vision ferme de la République, Manuel Valls n'a pas que des amis dans sa propre famille politique. Ce qui rouvre complètement le jeu des candidatures en vue de l'élection présidentielle.
» Une candidature Taubira?
Manuel Valls, c'est 5% à la primaire de 2011. Il a depuis été ministre de l'Intérieur puis premier ministre, mais pour beaucoup de socialistes pur jus, le probable futur candidat ne représente pas les valeurs de la gauche. «Si Manuel Valls est candidat, Christiane Taubira se déclarera dans la minute», pronostiquait une source ministérielle, en octobre. L'ancienne garde des Sceaux, partie du gouvernement sur un «désaccord politique majeur» à cause de la déchéance de nationalité, s'est déjà exprimée sur l'«attente» qu'elle suscite. Une pétition pour qu'elle se présente à la primaire de la gauche a déjà recueilli plus de 70.000 signatures. Pourrait-elle avoir envie de se lancer dans la course? L'ancienne candidate à l'élection présidentielle de 2002 n'a en tout cas pas disparu du paysage politique et s'exprime très régulièrement sur l'état de la gauche. Dès jeudi soir, elle s'est exprimé comme souvent sur son compte Twitter. «Un moment de dignité comme la politique en était devenue avare. L'exigence pour les gauches est colossale.»

Aubry et Hidalgo vont se faire entendre
En plus de l'ex-ministre, d'autres personnalités, y compris au sein du gouvernement, pourraient porter le fer contre Manuel Valls. Le nom de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale plutôt sur la même ligne que François Hollande, a un temps été évoqué. Les aubrystes, jusqu'ici résolus à une position de neutralité, pourraient davantage s'engager dans ce scrutin. Une chose a priori sûre, la maire de Lille ne devrait pas envisager de se présenter. Autre figure du PS qui pourrait compter dans les prochains mois et affirmer ses idées: Anne Hidalgo, qui a souvent exprimé ses désaccords avec le premier ministre, notamment sur la loi Travail ou la déchéance de nationalité.
» Le PRG pourrait changer de stratégie
Sylvia Pinel, tout juste investie par les cadres de son parti depuis samedi, s'est montrée très prompte à réagir au retrait du chef de l'État. Une des raisons qui empêchait le PRG de participer à la primaire était la présence éventuelle du chef de l'État. «L'élection présidentielle qui s'ouvre prend désormais une nouvelle dimension dont chacun devra tenir compte. François Hollande laisse le pays dans une situation assainie et offre à la gauche de nouvelles perspectives pour rassembler les Français», a considéré la candidate. Avant de décider de boycotter la primaire, plusieurs cadres du PRG ne cachaient pas leur proximité avec le premier ministre. Sauf qu'une autre partie des élus préfèrent Emmanuel Macron. Une candidature de Manuel Valls porte le risque d'une scission du parti. Une chose est sûre: le parti va faire évoluer sa stratégie dans les plusieurs semaines. Il n'est pas exclu que Sylvia Pinel participe in fine à la primaire de la gauche.
» Emmanuel Macron bousculé sur sa ligne
Pour le moment, le candidat d'En marche! s'est contenté de saluer une décision «courageuse» et «digne» du président de la République. «Je suis extrêmement sensible au message que François Hollande vient de faire devant les Français. Parce que je pense et je sais ce qu'il représente pour lui quand on est un responsable politique, qu'on a passé sa vie dans le combat politique, prendre la décision qui est la sienne aujourd'hui n'est pas neutre, quelle que soit son impopularité actuelle», a-t-il dit sur RTL, jeudi soir. Nul doute qu'il va s'empresser de convoquer ses conseillers pour imaginer une stratégie face à son meilleur ennemi Manuel Valls. Le Figaro avait déjà fait le récit des relations entre ces deux «fistons flingueurs.» Entre ces deux jeunes responsables politiques, tenants d'un même créneau politique notamment sur le plan économique, le combat s'annonce acharné. Emmanuel Macron incarnera donc cette ligne social-libérale en dehors de la primaire, Manuel Valls à l'intérieur de la primaire. Mais, déjà, plusieurs voix s'élèvent pour demander à l'ancien ministre de l'Économie de se rallier au processus de la primaire, ce qu'il devrait refuser.




Sahara : Mauvaise nouvelle pour le Maroc, la gauche suédoise revient au pouvoir

Sahara : Mauvaise nouvelle pour le Maroc, la gauche suédoise revient au pouvoir

4 milliards DH de transactions à fin mars: Les cartes bancaires marocaines séduisent de plus en plus…

4 milliards DH de transactions à fin mars: Les cartes bancaires marocaines séduisent de plus en plus…

Le nombre de cartes bancaires dépasse pour la première fois les dix millions

Le nombre de cartes bancaires dépasse pour la première fois les dix millions

Fès: des cartes de «chorfas inquiètent les autorités

Fès: des cartes de «chorfas inquiètent les autorités

Vidéos. Ventes pyramidales: la vérité sur les cartes prépayées promises par Becap

Vidéos. Ventes pyramidales: la vérité sur les cartes prépayées promises par Becap

log.ma sur facebook
Page générée en 1.7144s - mise en cache le 2016/12/03 à 17:40