573114 Articles référencésÀ la une1 Article aujourd'hui

Un ancien détenu marocain de Guantanamo devant la justice

Un ancien détenu marocain de Guantanamo devant la justice
10 réactions

Le procès s’est ouvert en première instance ce lundi 20 juin devant la Haute cour de justice espagnole,  l'agence EFE. Lahcen Ikassrien et huit autres personnes sont poursuivis pour leur présumée appartenance à la Brigarde Al Adalous, une cellule jihadiste basée à Madrid et démantelé en 2014, qui auraient recueilli des fonds dans une mosquée de la capitale pour financer les activités d’endoctrinement et d’envoi vers la Syrie et l’Irak.

Le procureur a demandé huit ans de prison ferme pour chacun d’eux, mais jusqu’à 11 ans et demi pour Ikassrien considéré comme le leader de cette cellule, rapporte la même source. Au cours de la perquisition du domicile du Marocain, les enquêteurs auraient mis la main sur plusieurs documents attestant qu’il critiquerait les «infidèles, les homosexuels et les laïcs ». Un poème exaltant Oussama Ben Laden contenant un discours encourageant à accomplir le djihad « contre les ennemis de Dieu », aurait également été découvert.

Persécution ?

Entendu pendant le procès, Lahcen Ikassrien a formellement démenti ces accusations, retraçant son parcours. Arrivé en Espagne en 1987, il y a travaillé jusqu’en 1998 où il rejoint l’Afghanistan. Là-bas, il monte une boucherie qu’il finit par fermer après un bombardement des troupes américaines. Il est ensuite arrêté car soupçonné appartenir à un groupe jihadiste et c’est alors qu’il est conduit à Guantanamo où il reste détenu de 2002 à 2005.

Extradé en Espagne, il est acquitté en 2006. Depuis qu’il a repris une vie normale dans son pays d’accueil et il dit fréquenter une mosquée où « personne ne lui fait confiance ». « Comment aurais-je fait pour montrer aux gens comment aller en Syrie s'ils disaient de moi que je suis un infiltré de la police marocaine et espagnole ? », a demandé l’ancien détenu à la Cour.

Depuis la réactivation de la plainte d’Ikassrien contre Georges W. Bush en février 2014, l’homme n’avait plus fait parler de lui. Pour mémoire en effet, l’ancien détenu de Guantanamo avait déposé en 2009 – avec plusieurs autres plaignants dont un autre marocain- une plainte contre l’ancien président américain pour torture et séquestration. Après plusieurs années au placard, . Mais sans surprise, la plainte n'a toujours pas abouti. 

Pendant l’audience Ikassrien a rappelé les préjudices subis lors de son incarcération à Guantanamo, soulignant qu’il a été acquitté parce qu’il n’y avait aucune preuve à d’éventuels liens avec Al Qaida. Avec cette nouvelle affaire de recrutement pour Daesh, l’ancien détenu se dit « persécuté par la police ».

Condamné à 5 ans de prison, l’ancien détenu de Guantanamo Chekkouri recourt à la justice américaine

Condamné à 5 ans de prison, l’ancien détenu de Guantanamo Chekkouri recourt à la justice américaine

Le procès de l'ex détenu de Guantanamo, Younès Chekkouri, fixé le 6 octobre

Le procès de l'ex détenu de Guantanamo, Younès Chekkouri, fixé le 6 octobre

Belgique : Un ex-détenu belgo-marocain de Guantanamo jugé pour terrorisme

Belgique : Un ex-détenu belgo-marocain de Guantanamo jugé pour terrorisme

L’ex-détenu marocain de Guantanamo désormais en prison à salé

L’ex-détenu marocain de Guantanamo désormais en prison à salé

Le dernier détenu marocain pourra regagner Casablanca

Le dernier détenu marocain pourra regagner Casablanca

log.ma sur facebook
Page générée en 0.5991s - mise en cache le 2017/06/25 à 01:46